Les remparts

Les remparts

Mis à jour: 18.09.2019 / print / pdf
Les remparts

photographie : Mairie de Gliwice

Dane adresowe
rue Dolnych et Górnych Wałów
44-100
Gliwice
Dane kontaktowe

Au Moyen Âge, Gliwice était entourée par un fossé, par une levée construite en bois et en terre et probablement encore, par une ceinture de murs avec des beffrois. Ces derniers furent détruits dans les années 30 du XVe siècle. Les fortifications de la ville qui sont conservées jusqu’à aujourd’hui viennent de la deuxième moitié du XVe siècle et du début du XVIe siècle. La longueur des remparts atteignait 1125 mètres, avec une hauteur de 9 mètres et une épaisseur d’environ 1 mètre. Le mur possedait des embrassures et était équipé d’un perron pour les gardes. Il se trouvait à la partie interieure du mur et fut construit en bois et couvert par un toit. Les beffrois crénelés ouverts à la ville constituaient une unité homogène avec les remparts mais ils s’élevaient au dessus ces dernières. La ligne de défense était renforcée par un fossé de une épaisseur de 3 à 15 mètres et d’une profondeur d’environ 4 mètres, alimentée par la rivière Ostropka, l’affluent de Kłodnica. Le fossé était précédé par une levée de bois et de terre avec une palissade. Outre la porte Raciborska il y avait encore une autre porte qui menait à la ville : la porte Bytomska dite la porte Blanche, située près de la rue Basztowa. Cette porte à quatre étages d’une forme rectangulaire 6,6 mètres sur 7,7 mètres, avec un passage très étroit d’environ 3 mètres.

Le système de fortifications urbaines fut partiellement défait au milieu du XIX siècle. La levée fut nivelée et le fossé fut enseveli pour y construire les rues Górnych Wałów et Dolnych Wałów. Pourtant, dans certaines parties de la ville, les fragments des anciennes anfortifications sont encore visibles : près de la place Rzeźniczy, dans les murs du Château Piastowski, aux alentours de la rue Dolnych Wałów et de la rue Grodowa. À la place Rzeźniczy, à coté de l’église de Tous les Saints, se trouve un petit réserve archéologique. On y exposa les vestiges du système des fortifications urbaines dont la porte de Racibórz et deux frontons du pont étendu au dessus du fossé. L’arcade du pont est imitée par une arche en pierre. La porte de Racibórz, appelée également Noire, fut bâtie sur un plan carré de 9 mètres de coté. Elle avait cinq étages et était couverte d’un toit pyramidal. De plus, elle était protégée par une porte dite antérieure, flanquée de deux tours circulaires et avancée d’environ 24 mètres devant la ligne de remparts. Initialement, ces deux portes étaient censées être liées par un pont-levis, remplacé ultérieurement par un pont fixe. Le passage de la porte avait environ 5 mètres de largeur.

Dans les dernières années, lors du remplacement de la chaussée à la vieille ville, la ligne des anciennes fortifications a été accentuée, entre autres : le contour des murs de la porte Blanche à la rue Basztowa.

Kategorie wizytówki: 

--aucun--